CAOUTCHOUC

Dans le caoutchouc, les délégations ont ouvert le chantier d’une approche via des experts pour réaliser le rapport de branche de fin d’année, base d’un dialogue social de qualité.
La CFE CGC soutient l’orientation vers deux prestataires, l’un pour la partie économique, l’autre pour la partie sociale qui sera complétée par le chapitre « formation professionnelle » de l’OPCA de Branche.
Du côté des minima salariaux, la négociation toujours laborieuse et souvent décevante pour les TAM et cadres du caoutchouc, se déroulera au premier trimestre 2017. La CFE-CGC demande d’ores et déjà une revalorisation sérieuse de toute la grille salariale pour rattraper les retards de 2015 et 2016.
En ce qui concerne la négociation 2016 sur le forfait jour, la CFE CGC est toujours opposée à reprendre une négociation dangereuse pour les accords d’entreprise en place qui ne vise pas côté Patronal à protéger la santé au travail de nos collègues de l’encadrement.

Salaires
Après échec des négociations 2013 et 2014, une opposition majoritaire avec CGT, SUD et FO est en vue pour 2015 !
Trois exigences patronales :
- Déconnection de l'ancienneté. Refus majoritaire
- Salaire de référence mensuel sans droite de calcul. Refus majoritaire
- Annualisation des cadres. Refus unanime
Et en bonus : Le tassement de la grille ! Qui a justifié la non signature CFE CGC.

Formation professionnelle et l'apprentissage
La négociation doit démarrer fin avril.

Observatoire des métiers
OPCALIA se met en ordre de marche avec le caoutchouc :
- La liste de l'inventaire des formations est à préparer avec aide d'experts.
- 2015 devrait voir démarrer une étude sur les emplois avec l'aide d'OPCALIA
( on doit donc passer de l'inventaire des métiers qui existe à celui des emplois pour revoir ensuite la classification ). La Chambre Patronale du caoutchouc a enfin accepté cette étape.

La CFE-CGC est particulièrement déçue cette année par les propositions des employeurs du caoutchouc sur les minima 2016.

En bas de l'échelle salariale, le coefficient 130 remonte de 5.8 % pour dépasser de 1 % le SMIC. Les coefficients 255 et suivants progressent seulement de 1,8 %. Les TAM et cadres sont pratiquement exclus de la revalorisation quinquennale !

Négociation pénibilité : Echec car texte vide.

Négociation OPCA : Vers un nouvel accord

Le SNCP a fini par motiver par écrit sa décision de remettre à plat l'OPCA.
- OPCALIA a, le 5 novembre, proposé un suivi terrain et une capacité de collecte intéressante.
- AGEFOS que nous connaissons bien, n'a pas apporté de nouveautés dans son offre.
- DEFI qui ne correspondait pas à la démarche SPP exigée s'est retiré.
La CFE CGC attend du futur choix une impulsion vers de vraies formations reconnues mettant en œuvre l'outil IFOCA (l'école du caoutchouc)
Finalement 3 OS ( FO, CFTC , CFE CGC ) ont signé la proposition patronale ( SNCP ) d'aller chez OPCALIA.

Essentiel du rapport de branche

La baisse continue de l'emploi est inquiétante face à des groupes industriels profitables.
Les baisses matières de 2013 ont dû aider à la bonne rentabilité observée.

Enquêtes Observatoire sur la formation dans les petites entreprises du caoutchouc

La CFE CGC a validé le questionnaire, le cabinet OBEA donne satisfaction ( bilan en décembre ).

Listes CPF Branche caoutchouc souhaitée par la CFE CGC:

Les formations cœur de métier liées : aux matériaux, aux procédés de transformation de la matière,
aux procédés de découpe et assemblage de composants en caoutchouc,
aux techniques de mesure et contrôle de la matière,
aux risques sécurités, chimiques et environnementaux autour du caoutchouc.

Les formations transverses ( langue, management, informatique, méthodes ) devraient figurer dans les listes nationales et régionales.

  • Apex
  • INPC