Imprimer

Dans le caoutchouc, les délégations ont ouvert le chantier d’une approche via des experts pour réaliser le rapport de branche de fin d’année, base d’un dialogue social de qualité.
La CFE CGC soutient l’orientation vers deux prestataires, l’un pour la partie économique, l’autre pour la partie sociale qui sera complétée par le chapitre « formation professionnelle » de l’OPCA de Branche.
Du côté des minima salariaux, la négociation toujours laborieuse et souvent décevante pour les TAM et cadres du caoutchouc, se déroulera au premier trimestre 2017. La CFE-CGC demande d’ores et déjà une revalorisation sérieuse de toute la grille salariale pour rattraper les retards de 2015 et 2016.
En ce qui concerne la négociation 2016 sur le forfait jour, la CFE CGC est toujours opposée à reprendre une négociation dangereuse pour les accords d’entreprise en place qui ne vise pas côté Patronal à protéger la santé au travail de nos collègues de l’encadrement.