Miroiterie

Mélange de sociétés appartenant à des grands groupes verriers (Asahi Glass Corporation, Saint-Gobain, Nippon Sheet Glass) et des indépendants de taille variable.
Il y a très peu d'adhérents CFE-CGC dans cette branche du fait de la taille des établissements et d'un anti syndicalisme primaire.
4 réunions sont programmées sur le premier trimestre, sur les thèmes de la formation (CQP), des classifications et de la prévoyance. On ne s'étendra pas sur la paritaire salaire avec des propositions refusées par toutes les organisations syndicales.

Accord salaire signé à +1,2% sur toute la grille, envoyé au ministère pour extension.
GTP en court sur un nouveau système de classification par critères classant.
Mise en place de CQPI.

L'accord signé sur la prévoyance n'a plus d'existence juridique du fait de l'absence d'extension puis de l'évolution de la législation.

La CFDT pousse pour des négociations sur la prévoyance collective et sur une complémentaire santé.
Compte tenu de décrets en attente, la prudence est de rigueur.
Position CFE-CGC CHIMIE : Vu la situation dans les grandes entreprises de la branche où les OS ont une présence forte, nous n'avons aucun intérêt à aller dans le sens de négociations qui dégraderaient le niveau de couverture de nos adhérents qui pourrait bien renvoyer leur cartes. Nous sommes opposés à un niveau de couverture pour tous le monde par la dégradation de la couverture d'une majorité de salariés. Soit dit en passant cela signe l'échec de la sécurité sociale (dont c'était l'objectif) et un transfert de la dette de la sécurité sociale sur les salariés des entreprises sous couvert de protéger tout le monde. Cela ouvre la porte aux assureurs privés pour des sur complémentaires toujours taxables. L'intégration dans le revenu imposable des aides de l'employeur donne un avant-goût de ce qui nous attend.

Charge de travail critique pour les délégations :
La déclinaison des accords sur la formation professionnelle, OPMQ, SPP, suivi des études, mise en place des CQP/CQPI et gestion de toutes les réunions qui vont avec génère une charge de travail forte. Les récentes évolutions législatives et réglementaires vont imposer de s'informer. Il y a abondance de réunions d'information par Agefos et Opcalia, mais elles butent sur des agenda surchargés.
La mise en place d'une commission paritaire mixte et des GTP qui vont avec, comme la révision des classifications engendre une charge de travail qui pose un vrai problème à des équipes déjà largement engagées dans leur entreprises respectives.

La proposition salaire de la chambre patronale, relevant le haut de la grille pour compenser le tassement des rémunérations était acceptable par la seule CFE-CGC. Pas de signature.

Groupe de travail en place sur les classifications. On n'y parle que de savoir- faire et pas de niveau de formation, cela a le mérite de pouvoir échanger librement sur le sujet.

Deux accords ont été signés dans la Branche Miroiterie :

- l'accord collectif de branche portant sur la formation en alternance et les heures supplémentaires , signé par la CFE-CGC, la CFDT et la CFTC

- l'accord national portant sur la mise en place d'un régime collectif de prévoyance conventionnel signé par toutes les organisations syndicales

  • Apex
  • INPC