23 Septembre 2016 - Pharmacie d'officine : Ouverture des négociations sur les classifications - la CFE-CGC exige la reconnaissance des qualifications des pharmaciens adjoints

La négociation sur les classifications dans les pharmacies d'officine va débuter. A cette occasion, la CFE-CGC a commandé à l’Observatoire des métiers des professions libérales une enquête spécifique sur les classifications dans les officines car, pour grand nombre d'entre elles, les pharmaciens adjoints sont employés en dessous de leur niveau de classification réel.
Dans les faits, des années après leur recrutement, les pharmaciens adjoints plafonnent au coefficient 400, qui est pourtant le tout premier coefficient d'embauche prévu par la Convention collective.

Au fil des négociations sur les classifications, la CFE-CGC a toujours réclamé une base de salaire pour les pharmaciens adjoints au moins égale au plafond de la sécurité sociale, revendication qui s'est toujours heurtée à l'autisme des employeurs.

Cette année, nous acterons deux lignes-force de négociation : le refus du travail de nuit, rendu soi-disant nécessaire du fait de l'envoi des colis internet. Mais surtout, nous exigerons de la délégation patronale le strict respect de la convention collective qui passe au coefficient 500 tout pharmacien adjoint en poste depuis 6 ans.

Un dialogue social constructif ne peut soustraire les employeurs au respect des engagements actés dans la convention collective.

  • Apex
  • INPC