PLASTURGIE

Présents :  Christine Sorensen, Christophe Coquelet, Didier Larrieu, Gérard Lepierres & Sylvain Dido.

 

Ordre du jour : Agenda social 2011 ; Pénibilité ; Séniors

Réunion décevante puisque nous ne sommes même pas parvenu à nous entendre sur l’agenda social.

Le porte-parole de la délégation patronale s’est félicité de la signature de 4 accords en 2010 pour aussitôt nous proposer de substituer à la CMP optionnelle du 3 mars une réunion du groupe de travail sur les salaires.

Nous objectons que depuis le 8 décembre, la chambre patronale aurait largement pu proposer un calendrier pour réunir ce groupe de travail dont nos collègues de FO et CGT ne veulent d’ailleurs pas entendre parler, et qu’à tout le moins il est bien maladroit de vouloir sacrifier une date de CMP pour réunir ce groupe.

CR CMP PLASTURGIE du 24 novembre 2010

Présents :  Anthony Chêne, Christine Sorensen, Didier Larrieu, Gérard Lepierres & Sylvain Dido.

Ordre du jour : Salaires (NAO 2010)

Après des mois de blocage des négociations salariales, la chambre patronale a enfin accepté notre proposition d’étudier la question de l’annualisation des salaires dans un groupe de travail séparé des négociations plutôt que d’en faire une condition à la révision de la grille des salaires.

CGT, FO et CFTC refusent de participer à un tel groupe de travail, considérant que leur opposition à l’annualisation est définitive, quelque en soit la forme.

Notre position définitive est d’agir pour le bénéfice des salariés, et si nous ne sommes pas convaincus par les arguments patronaux sur l’annualisation, nous restons ouverts à la discussion dès lors qu’elle ne bloque pas la révision de la grille actuelle. Notre position est claire, et nos interlocuteurs seront déçus s’ils considèrent que l’ouverture de discussions rime nécessairement avec accord de notre part à terme. Mais notre intention est de chercher sincèrement une option gagnante pour tous.

La proposition de révision de grille présentée par la délégation patronale ce mercredi n’était pas pour nous mettre en confiance :

Nous lui reprochions d’abord de remettre en cause la hiérarchie en prévoyant une augmentation égale en valeur absolue pour chacun des coefficients de la grille.

Nous avons également rappelé que l’abattement sur le salaire des cadres « débutants » concédé en 2004 parce que la fédération de la plasturgie avait alors accepté de porter le salaire minimum du premier coefficient cadre (900) au niveau du PMSS ne se justifiait plus dans la mesure où le minimum en question était  désormais bien inférieur au PMSS.

Après de longues discussions et deux interruptions de séances, nous sommes parvenus à faire accepter le principe d’une revalorisation égale en pourcentage pour toute la grille (+1,4% avec un talon de 25€). Cet effort Patronal s’opérerait en échange du maintien de l’abattement appliqué aux cadres débutants que nous pourrions reconduire pour un an seulement.

La prochaine CMP du 8 décembre devrait traiter de l’égalité homme/femme, des seniors et de la pénibilité.

Souhaitons que nous puissions enfin trouver un accord sur l’égalité !

Sylvain Dido,

Représentant de Branche

L'accord sur les salaires de la plasturgie du 25 février 2010 a (enfin) été étendu. Le texte est ici --> http://www.journal-officiel.gouv.fr/pdf/bocc/20100019/CCO_20100019_0019_0032.pdf

 

Rappelons que des discussions pour un accord de remplacement de l'accord du 16 décembre 2004 dénoncé par la fédération de la plasturgie sont en cours.

A ce sujet, les 5 OSS se sont réunies le 3 septembre pour demander à la fédération de la plasturgie d'abandonner son projet d'annualisation des salaires qui, sous couvert de prise en compte des entreprises "qui feraient plus pour leur salariés", organise surtout les conditions pour abaisser le niveau des minima.

Les représentants de la fédération de la plasturgie disent vouloir s'engager sur la voie du progrès social. Nous attendons des actes plus convaincants.

 

Présents :  Anthony Chêne, Christine Sorensen, Didier Larrieu, Gérard Lepierres & Sylvain Dido.

Ordre du jour : Projet d’accord Pénibilité ; Projet d’accord Séniors ; Projet d’accord sur l’Egalité professionnelle H/F

En début de séance, les 5 OSS demandent à la délégation patronale une réponse à leur communiqué commun du 3 septembre qui exigeait de la fédération de la plasturgie qu’elle renonce à son projet d’annualisation des salaires.

La délégation patronale affirme qu’elle n’obtiendra pas de mandat sur ce thème avant la prochaine réunion du bureau exécutif de la fédération de la plasturgie, le 5 octobre. Les OSS demandent alors à être reçues le 5 octobre par ce bureau exécutif pour s’adresser directement aux décideurs.

 

Projet d’accord sur la pénibilité

Bien que nous insistions pour traiter d’abord le sujet de l’égalité professionnelle, nos collègues accordent majoritairement la priorité à la question de la pénibilité.

COMPTE RENDU de la COMMISSION MIXTE PARITAIRE PLASTURGIE du 2 juillet 2010.

Présents :  Anthony Chêne, Didier Larrieu, Gérard Lepierres & Sylvain Dido.

 

Ordre du jour :

Projet d’accord Salaires

Accord pour la création d’une commission de validation des accords négociés dans les entreprises dépourvues de représentation syndicale.

En début de séance, FO demande une suspension de séance pour échanger avec les autres OSS sur le thème des salaires, attendu que le projet de la fédération de la plasturgie nous ait parvenu la veille seulement.


Projet d’accord salaires

Les 5 OSS demandent à la fédération de la plasturgie de renoncer à son projet récurrent d’annualisation des minima dont l’objectif est clairement l’abaissement de ces derniers en incluant treizième mois et autres primes dans leur calcul.

La délégation patronale ne désarme pas pour autant et tente de créer une brèche dans l’unité syndicale.

Nous rappelons à la délégation patronale que depuis 2006, elle ne nous a jamais montré l’intérêt pour les salariés d’un tel dispositif et nous dénonçons le marché de dupes qui nous est proposé avec insistance.

Nous écoutons patiemment les promesses de « sécurisation et progrès » que le texte proposé dément à chaque paragraphe. « Votre seul risque est de gagner plus ! » nous affirme même leur chef de file…

Une interfédérale est programmée début septembre.

 

Accord pour la création d’une commission de validation des accords négociés dans les entreprises dépourvues de représentation syndicale.

Nous signons cet accord qui a intégré la plus grande partie de nos revendications. (texte joint)

CFDT a également signé, les autres OSS se sont abstenues. Rappelons que les dispositions de la loi sur ce thème nous obligeaient à trouver un accord ou nous promettaient de perdre notre « droit de regard » sur les accords signés dans les entreprises sans délégué syndical…

 

La prochaine réunion est prévue pour le 15 septembre. A l’ordre du jour : la pénibilité, l’accord séniors, et l’accord sur l’égalité professionnelle H/F non signé qui sera réexaminé à notre demande.

 

Sylvain Dido,

Représentant de Branche

  • Apex
  • INPC