Accueil

Après que le plan amiante de Baccarat ait été validé et malgré une réduction d'effectifs de 200 personnes, la CFE-CGC de Baccarat est aujourd'hui inquiète de nouveau pour l'emploi de cette entreprise.
Elle avait négocié avec la direction de Baccarat, début 2014 le remplacement de 2/3 des départs, mais aujourd'hui, il n'y a que 10% des effectifs qui sont remplacés ( soit 20 salariés)

La CFE-CGC n'a pas signé au bas des propositions de revalorisations salariales de la direction de Rhodia en 2015. Les propositions de 0,8% d'augmentations individuelles pour les salaires supérieurs à 3.200 euros brut par mois et de 1,3% d'augmentation générale et individuelles pour les salaires inférieurs à 3200 euros brut par mois restent en effet bien inférieures aux attentes de la CFE-CGC.

La CFE-CGC de même que les autres syndicats français du groupe Novartis n'a pas accepté de signer au bas des 2,2% d' enveloppe d'augmentations individuelles proposées par la direction du groupe en début d'année 2015 car elle réclamait une prime exceptionnelle sur les confortables résultats de Novartis pour contrebalancer l' intéressement des salariés français égal cette année à zéro pour la 1ère fois de son histoire.
La NAO s'est donc clôturée sur un constat de désaccord.

Lors d'un comité d'entreprise qui s'est déroulé le 6 Février, la CFE-CGC d'Arc International et les autres syndicats ont trouvé un terrain d'entente sur l'amiante avec le repreneur PHP .Tous vont finalement attendre la décision de l'État sur la demande «reconnaissance amiante », en s'engageant à ne pas faire appel.

La négociation sur la modernisation du dialogue social a été stoppée par le Medef le 22 janvier dernier. Le gouvernement reprend la main.

Retrouvez le tract CFE-CGC  La CFE-CGC refuse de brader "les bijoux de famille"

 

 

  • Apex
  • Header Logo MMH
  • GROUPE WYV


  • AESIO rvb

  • NEW LOGO OCIRP


  • Logo apgis